#hug


S'abonner
| | News

Les adolescents se sentent «sacrifiés sur l'autel du Covid», alertent les professionnels

Des Playmobiles utilisés dans le cadre de la psychothérapie pour enfants et adolescents. | Keystone / Ennio Leanza.
| | News

L’effort hors du commun de l’Etat de Genève pour les hôpitaux face au Covid-19

Carte: Heidi.News, nor/mir Source: OFSP, créé avec Datawrapper
| | News

La deuxième vague touche plus d'un millier de collaborateurs des hôpitaux romands

Des clusters ont été observés dans plusieurs structures, notamment à l’Hôpital du Jura. | Keystone / Jean-Christophe Bott
| | Reportage

«Lassitude et déception totales»: les soignants genevois furieux contre les baisses de salaires

Les soignants réunis devant les HUG, mardi 27 octobre à 12h30. | Heidi.news, DR
| | News

Covid-19: état d'alerte dans les hôpitaux suisses

Les hôpitaux sont en état d'alerte. | Keystone / Ti-Press / Pablo Gianinazzi
| | News

«Aux HUG, le pic des hospitalisations sera au moins aussi important qu’au printemps»

La conférence de presse du 21 octobre aux HUG. | Keystone / Martial Trezzini
| | News

De 10 à 66 lits de soins intensifs maximum: les HUG se disent prêts pour la deuxième vague

Unité de soins intensifs des HUG en avril 2020. | Keystone / Martial Trezzini
| | News

Les hôpitaux universitaires se rebiffent: ils ne veulent pas être comparés aux autres hôpitaux

Un des bâtiments des Hôpitaux universitaires de Genève (HUG), le 17 octobre 2014. | Keystone / Martial Trezzini
| | Interview

«Il ne faut pas nier l'importance des masques»: la position du Pr Pittet fait débat chez ses pairs

Pixabay / Alexandra Koch

Dans une interview récente pour Heidi.news, le Pr Didier Pittet, chef du service de prévention et contrôle des infections des HUG, faisait part de sa conviction que le masque n’est surtout utile contre Covid-19 que dans la mesure où les autres précautions (hygiène des mains et distanciation physique) sont mal respectées. Une position qui contraste avec celle d’autres infectiologues romands de renom, dont deux ont signé en mai une tribune au Temps pour défendre l’usage du masque. Parmi eux, le Pr Patrick Francioli, ancien chef des services de médecine préventive hospitalière et d’infectiologie du CHUV et cofondateur de Swissnoso, la société savante pour la prévention des infections nosocomiales. Il nous explique en quoi le masque est, de son point de vue, essentiel.

newsletter_point-du-jour

Recevez chaque matin un résumé de l'actualité envoyé d'une ville différente du monde.

| | Interview

Réapprendre à respirer après Covid-19

Un patient avec trachéotomie aux soins intensifs de l'hôpital La Carita à Locarno. Avril 2020. (KEYSTONE/Ti-Press/Pablo Gianinazzi)
| | Interview

Didier Pittet: Contre Covid-19, «ne faisons pas trop confiance au masque»

Didier Pittet est médecin-chef du service de prévention des infections des HUG et directeur du centre de l'OMS pour la sécurité des patients.

Où en est la Suisse au plan épidémique? Que peut-on dire de la transmission aéroportée de Covid-19? Faut-il étendre le port du masque? Y aura-t-il une seconde vague? Autant de questions que nous avons posées au Pr Didier Pittet, chef du service de prévention et contrôle de l'infection des Hôpitaux universitaire de Genève (HUG) et expert auprès de l’OMS. Entretien.

| | Idées

L'actualité vue par le patron des sciences de l’information médicale aux HUG

Christian Lovis

Ce texte est issu de la newsletter quotidienne et gratuite de Heidi.news, Le Point du jour, et de ses éditions spéciales avec un invité. Inscrivez-vous gratuitement!

Une actualité vous interroge ?

Posez votre question à la rédaction de Heidi.news

| | News

Sans adaptation, les hôpitaux universitaires auraient été saturés dès la cinquième semaine de crise

Bertrand Levrat, directeur général des HUG, présente l'activité de l'établissement pendant la crise en compagnie de trois des quatre autres directeurs d'hôpitaux universitaires suisses. | Keystone / Anthony Anex
| | Interview

Antibiorésistance: «Etre infectiologue aujourd’hui c’est aussi traiter le patient de demain»

La Dre Angela Huttner dans le service de maladies infectieuses des HUG, en 2017. | HUG, DR

Deux fois moins d’antibiotique pour un effet identique. Un essai clinique suisse vient de démontrer que les patients pris en charge pour une infection du sang pouvaient être traités par une semaine d’antibiothérapie au lieu des deux. Pour mettre en lumière ce résultat important, nous nous sommes entretenus avec la Dre Angela Huttner, infectiologue aux HUG, qui a dirigé ces travaux.