| | news

Les émissions de CO2 dues aux carburants ne baissent pas

Image d'illustration. | Gaëtan Bally / Keystone

Malgré la progression des biocarburants et des véhicules électriques, les émissions de CO2 dues aux carburants – essence et diesel – sont restées stables en 2019 en Suisse par rapport à 2018, selon les derniers chiffres publiés par l’Office fédéral de l’environnement (OFEV). Cela s’explique par à une augmentation du nombre de kilomètres parcourus par les voitures de tourisme, notamment avec des véhicules à fort taux d’émission. Ces rejets de CO2 se situent ainsi toujours 2,9% au-dessus de leur niveau de 1990.

Combustibles en recul. En revanche, les émissions de CO2 liées aux combustibles – mazout et gaz - ont baissé de 2,5% en 2019 au regard de l’année précédente. Cette tendance est due à une amélioration de l’efficacité énergétique des bâtiments, mais aussi au recours de plus en plus fréquent aux énergies renouvelables pour le chauffage.

Les rejets de CO2 des combustibles sont ainsi inférieurs de 29,9% à celles de 1990. A noter qu’ici l’influence des températures hivernales sur la consommation de gaz et de mazout est pondérée afin de pouvoir comparer les rejets d’une année à l’autre.

Sortir de la crise, la newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi