| | News

Après presque 20 ans de polémique, le fémur de notre plus vieil ancêtre livre enfin ses secrets

Fémur de Sahelanthropus Tchadensis vu sous deux angles différents | Franck Guy et al/Creative Commons Attribution 4

C'est un bout d'os qui se sera fait attendre. 19 ans après sa découverte, un fémur attribué à Sahelanthropus tchadensis, considéré comme le plus vieil ancêtre de la lignée humaine, a finalement été décrit dans une publication scientifique. Ce fémur appartient à la même espèce que Toumaï, dont le crâne avait été découvert en 2001, et l’âge estimé à 7 millions d’années. Il permet surtout de trancher une controverse de près de 20 ans, en confirmant que l’espèce était déjà au moins partiellement bipède.

Pourquoi c’est passionnant. En 2002, une équipe franco-tchadienne, dirigée par le professeur Michel Brunet de l'Université de Poitiers, publiait dans Nature le crâne déformé d'un hominidé découvert deux ans plus tôt. Surnommé Toumaï, il a été présenté comme le plus ancien de la lignée humaine. Mais l’argument des paléoanthropologues, à savoir que la base du crâne ne semblait compatible qu'avec la posture debout, a été longuement débattue par certains experts. Ce fémur, découvert en même temps que le crâne en 2001, aurait pu clore le débat, mais ses découvreurs avaient préféré le garder sous clé…

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Lire aussi