| | Radar

Les ondes gravitationnelles débusquent leur plus gros trou noir

Raúl Rubio / Virgo Valencia Group / The Virgo Collaboration

Ils représentaient respectivement 65 et 85 fois la masse du soleil. Deux trous noirs ont été détectés par l’Observatoire d'ondes gravitationnelles par interférométrie laser (LIGO) installé aux Etats-Unis et son homologue européen Virgo installé en Italie. Les deux corps célestes ont été surpris en train de fusionner ensemble, donnant naissance à un trou noir 142 fois plus massif que le Soleil, explique New Scientist. Cela en fait le plus gros trou noir jamais détecté grâce aux ondes gravitationnelles! Ces travaux ont été publiés dans Physical Review Letters.

Pourquoi c’est intéressant. Même si des trous noirs à la fois plus petits et plus gros ont déjà été détectés par les astronomes, ce nouveau trou noir est le plus gros jamais détecté par la méthode des ondes gravitationnelles, ces déformations de l’espace-temps dont l’existence n’a pu être confirmé qu’en 2015, presque un siècle après avoir été théorisées par Einstein. Autre point d’intérêt, cette observation de fusion entre deux trous noirs permet d’expliquer comment peut se former un trou noir aussi massif. Selon un des experts de LIGO, une seule étoile n’est en effet pas capable de se transformer directement en un tel trou noir.

link

A lire sur le NewScientist

newsletter_point-du-jour

Recevez chaque matin un résumé de l'actualité envoyé d'une ville différente du monde.

Lire aussi