| | Radar

L’utilisation de la reconnaissance faciale par la police jugée illégale en Grande-Bretagne

Image d'illustration | Flickr

C'est l'épilogue d'une longue bataille judiciaire. La Cour d’Appel de Londres s'est prononcée sur la plainte du militant pour les droits civiques qui reproche à la police galloise d’utiliser depuis 2017 une technologie de reconnaissance faciale selon lui discriminatoire et contraire aux lois sur la protection de la vie privée.

Ce qu’il faut savoir. Les juges ont estimé que cette technologie n’était pas suffisamment encadrée, mais n'ont pas remis en cause son utilisation. La technologie en question permet de comparer les visages des passants dans un espace public à une liste de personnes recherchées. La Cour d’Appel londonienne appelle à plus de communication autour de son utilisation, notamment sur les personnes placées sur cette liste de potentiels criminels recherchés, et des lieux où cette reconnaissance faciale pouvait être déployée.

link

Engineering and technology

Sortir de la crise, la newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi