| | News

Une ébauche d'explication évolutionniste sur les origines de l’orgasme féminin

Image d'illustration, œuvre du peintre britannique George Frederic Watts, 19e siècle | Creative Commons

Du plaisir à l’état pur! Voilà ce qui caractérise l’orgasme féminin humain. Il n’est associé à aucune fonction biologique connue, alors qu’il déclenche l’ovulation chez d’autres mammifères. Une hypothèse suggère que cette fonction d’induction de l’ovulation était présente chez nos ancêtres et que l’humain, comme d’autres espèces, l’aurait perdu. Une équipe américaine en fournit enfin un début de preuve expérimentale.

Pourquoi c’est intéressant. L’orgasme féminin est depuis des siècles l’objet de nombreuses controverses et spéculations. Depuis l’origine de l’humanité, les savants s’interrogent… avec plus ou moins de pertinence: existe-t-il? Comment fonctionne-t-il? À quoi sert-il? Car il s’agit ici de donner une explication évolutionniste à cette mystérieuse extase.

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Lire aussi