| | Radar

Coronavirus: la fake news involontaire d’un chercheur de Harvard

L'université d'Harvard. Photo: Keystone

Les réseaux sociaux sont un havre pour complotistes sincères, manipulateurs cyniques et experts autoproclamés. Mais que se passe-t-il quand la fausse information émane d’un spécialiste reconnu? Chercheur en santé publique à Harvard, Eric Feigl-Ding a massivement sur-interprété le niveau de contagiosité du coronavirus en parcourant trop rapidement un article scientifique.

Ce qu’il s’est passé. Pris d’émotion, il a twitté un message catastrophiste. Malgré le retrait rapide de son post et ses démentis, son information erronée continue de circuler. The Atlantic, raconte l’histoire.

link

The Atlantic

newsletter_point-du-jour

Recevez chaque matin un résumé de l'actualité envoyé d'une ville différente du monde.

Lire aussi