| | radar

Amazon rejoint IBM et Google dans la course commerciale à l'informatique quantique

EVERETT KENNEDY BROWN/EPA/Keystone

Après IBM et Google, c’est au tour du géant Amazon de s’intéresser à l’informatique quantique. La firme AWS (Amazon web service) a annoncé lundi qu’elle donnera accès, via le cloud, aux infrastructures d’informatique quantique de trois start-up partenaires: D-Wave, IonQ, et Rigetti. Une annonce que décortique Wired.

Pourquoi c’est étonnant. Malgré les récents progrès réalisés par cette technologie, personne n’en a (encore) tiré des cas d’usages concrets. Les clients devront donc expérimenter. Mais d’un point de vue concurrentiel, l’annonce d’Amazon se défend: le géant numérique cherche à reste aux coudes à coudes avec IBM, qui propose déjà ce type de service depuis 2016. Or, comme la firme de Jeff Bezos ne travaille pas sur l’informatique par elle-même, elle n’a eu d’autre choix que de s’allier aux meilleures start-up du secteur. Elle créera au passage un centre de recherche au California Technology Institute, afin de travailler avec le monde académique.

link

Lire l'article publié par Wired

Sortir de la crise, la newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi