| | radar

Pour réduire les risques d'infection à Covid-19, il est interdit de crier sur un grand huit japonais

Les deux présidents du parc se sont prêtés au jeu | Youtube

Dans la périphérie de Tokyo, un parc d’attractions a rouvert le mois dernier, une fois le virus quasi passé. Si le port du masque et les distanciation sociale sont de rigueur, une autre mesure a été prise: il est demandé aux visiteurs de «crier dans leur cœur» sur les montagnes russes.

Pourquoi c’est étonnant. La mesure vise bien sûr à réduire les risques d’infection à Covid-19, alors que la question de la propagation du coronavirus via les microgouttelettes en suspension dans l’air est sous-estimée par les agences sanitaires, selon 239 signataires d’une lettre ouverte publiée le 6 juillet dernier. Pour encourager le public, la direction a organisé une compétition de visages sérieux à bord du manège, et les deux présidents du parc se sont prêtés au jeu, pour montrer l’exemple:

link

BBC

Sortir de la crise, la newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi