| | News

«Notre système hospitalier est saturé»: Neuchâtel passe en alerte rouge

Exceptionnellement, nous avons décidé de mettre cet article à disposition gratuitement de tous nos lecteurs, tant ces informations sont utiles pour comprendre l'épidémie en cours. L'information a néanmoins un coût, n'hésitez pas à nous soutenir en vous abonnant.

Neuchâtel annonce ce vendredi 23 octobre qu’il passe au niveau d’alerte rouge, le plus grave sur l’échelle mise en place par le canton pour faire face à l’épidémie. Jusqu’à fin novembre, les manifestations et les rassemblements de plus de 10 personnes sont interdits dans l’espace public et tous les établissements devront baisser le rideau à 23 heures. «Le bien-être et parfois la survie de nos voisines et voisins en dépendent», indique la présidente du Conseil d’Etat Monika Maire-Hefti, qui parle d’une «très grande préoccupation».

Pourquoi la situation est compliquée. La situation sanitaire s’aggrave très rapidement dans les cantons romands, et Neuchâtel ne fait pas exception. Les nouvelles contaminations doublent toutes les semaines et les admissions hospitalières suivent le même chemin: le canton dénombre 55 patients Covid-19 à l’hôpital vendredi 23 octobre, contre seulement 33 deux jours plus tôt. Le taux de positivité des tests se situe désormais autour de 50%: une personne dépistée sur deux est infectée par Covid-19.

La situation sanitaire. Une semaine après être passé au niveau d’alerte orange, les autorités de Neuchâtel passent le canton en alerte rouge, le plus haut niveau d’alerte sanitaire.

Capture d-u2019écran 2020-08-19 à 14.17.59.png

En conférence de presse vendredi 23 octobre, les autorités ne cachent pas leur inquiétude. Monika Maire-Hefti, présidente du Conseil d’Etat, en appelle à «l’aide et la contribution de chacune et chacun» et résume la situation:

«Si le Conseil d’Etat est réuni aujourd’hui devant vous, c’est bien que notre préoccupation est très grande. Le canton de Neuchâtel passe à la couleur rouge: notre système hospitalier est saturé, le tracâge devient précaire et même les activités économiques sont menacées.»

Laurent Kurth, conseiller d’Etat en charge de la santé:

«On constate depuis quelques jours que le centres de test, les activité de traçage, les entrée à l’hôpital, les occupations de lits à l’hôpital, le taux d’occupation en soins intensifs, la positivité des tests de dépistage, tous ces indicateurs trahissent la saturation du système sanitaire, comme la situation que nous avons connue en mars dernier.»

Le Conseil d’Etat de Neuchâtel doit examiner aujourd’hui la capacité de débloquer de nouveaux lits en EMS et dans d’autres hôpitaux ou cliniques que ceux du Réseau hospitalier neuchâtelois (RHNe). Lequel a annoncé jeudi 22 octobre qu’il reportait toutes ses opérations non urgentes pour au moins une semaine. On y dénombre actuellement 55 personnes hospitalisées pour Covid-19.

Les mesures. Les nouvelles mesures (voir l’arrêté) sont valides à compter de samedi 24 octobre et jusqu’à la fin du mois de novembre, à moins que la situation ne s’améliore d’ici là.

  • interdiction des rassemblements de plus de dix personnes dans l'espace privé et dans l'espace public à l'exception des cérémonies religieuses et des funérailles

  • les établissements publics (bars, restaurants, etc .) devront fermer tous les soirs à 23 heures au plus tard

  • dans les établissements recevant du public, le nombre de convives maximum à la même table est limité à quatre

  • les centres de fitness, bien-être, piscines et bowling doivent fermer

  • les activités musicales collectives, de type chorales et fanfares, sont interdites

  • les sports et activités de contact (footballs, basketball, hockey, volley, combat, danses de salon…) sont interdites, à l’exception d’une pratique professionnelle et de l’entraînement individuel, qui devront alors se tenir à huis clos

  • le masque est rendu obligatoire dans les marchés et les foires, sans possibilité de consommer sur place

Depuis le samedi 17 octobre et le passage à l’alerte orange du canton, le port du masque est obligatoire dans tous les espaces publics clos.

newsletter_point-du-jour

Recevez chaque matin un résumé de l'actualité envoyé d'une ville différente du monde.

Lire aussi