| | radar

Le sang bleu de cet animal, indispensable au vaccin du Covid

James St John / Flickr

Chaque année, l’industrie pharmaceutique saigne des dizaines de milliers de limules, surnommées crabes fer à cheval, seule source naturelle de lysat d'amibocyte de limule, une substance détectant un contaminant appelé endotoxine qu’on trouve dans les vaccins, comme le raconte National Geographic.

Pourquoi ce n’est pas une bonne nouvelle. Cette pratique menace l’espèce. Toujours selon National Geographic, on comptait environ 1,24 millions de crabe fer à cheval en 1990, dans la baie du Delaware aux Etats-Unis. En 2002, ce nombre était tombé à 333’500. À partir de juillet, la société suisse Lonza commencera à fabriquer un vaccin contre Covid-19, avant des essais cliniques sur l'homme. Un vaccin qui comportera du lysat de cet animal.

link

National Geographic

Sortir de la crise, la newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi