| | News

La dominance se conjugue aussi au féminin chez les singes vervets

Une femelle et un mâle vervets face à face. | Erica van de Waal, Unil, DR.

Le Flux Santé s'intéresse aussi à la santé et au comportement animal. Chloé Laubu, docteure en biologie du comportement animal, se penche ici sur ce que les les singes vervets disent de la variabilité des rapports de dominance chez les primates.

Des chercheurs de l’Université de Lausanne publient ce 14 mai un article dans la revue Frontiers in Psychology qui montre que, contrairement à une idée reçue, les femelles singes vervets peuvent être dominantes vis-à-vis des mâles, en dépit de leur taille inférieure. 

Pourquoi c’est intéressant. Dans la grande majorité des espèces de mammifères, les mâles sont considérés comme dominants parce qu’ils sont plus grands ou mieux équipés pour les combats. Ils surpasseraient ainsi sans difficulté les femelles en cas de conflits. Cette étude montre que la question de la dominance entre les sexes est en fait bien plus complexe.

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Lire aussi