| | Radar

Femme, libertaire, complotiste: portrait-robot du militant anti-masque français

Source : rapport d'Antoine Bestielle pour la Fondation Jean-Jaurès

Sous l’égide de la Fondation Jean-Jaurès (think tank social-démocrate français), un chercheur en sciences sociales s’est penché sur le profil des militants anti-masques, en interrogeant 1000 abonnés à des groupes Facebook francophones dédiés. Il en dresse un portrait-robot largement repris dans la presse hexagonale, dont France Info. De sexe féminin (63% des répondants), plutôt éduqué (autour de bac + 2, un tiers de cadres), le militant en ligne se démarque par sa défiance envers les institutions, notamment politiques, et son attachement à une idéologie libertaire, s’informe surtout sur internet, tend à adhérer à des thèses complotistes (Illuminati, complot sioniste ou grand remplacement – pour environ une moitié), refuse les vaccins contre Covid-19 (94%) et affiche une bonne opinion du Pr Raoult (87%). Le rapport, disponible en ligne, pointe aussi un léger tropisme à droite, qui contraste avec les gilets jaunes.

Pourquoi on vous en parle. Les difficultés et les polémiques entourant la gestion de Covid-19, de la chloroquine aux masques en passant par les vaccins, ont vu fleurir en ligne une minorité de militants très actifs sur les réseaux sociaux. Or, les spécialistes en santé publique sont unanimes pour penser que l’adhésion de la population aux mesures de protection est un des déterminants majeurs de la capacité d’un pays à contenir l’épidémie.

L’enjeu sanitaire est donc crucial, mais pas seulement. Les manifestations anti-masques qui ont fleuri en Europe, en Allemagne notamment, montrent bien que la pandémie se politise. Le phénomène témoigne de la fragilité de nos démocraties occidentales, estime l’auteur du rapport, doctorant en sciences politiques à Sciences Po Grenoble, qui conclut: «les périodes de crise ne créent pas [les individus défiants], elles les mobilisent.»

infographie_antimasques_-_fjj.png
Portrait-robot (informel) du militant anti-masque en ligne, d'après les travaux d'Antoine Bristielle pour la Fondation Jean-Jaurès

link

A lire sur France Info et sur le site de la Fondation Jean-Jaurès

newsletter_point-du-jour

Recevez chaque matin un résumé de l'actualité envoyé d'une ville différente du monde.

Lire aussi