| | Radar

Des masques usagés recyclés en visières de protection ou en ouvre-portes

Le masque, le déchet du monde d'après. | PxHere

Ils souillent, entre autres, les plages et sentiers de randonnées de du monde entier, et représentent une source conséquente de pollution plastique dans le monde. Les masques, dont l’usage ne risque pas diminuer dans les prochaines semaines, représentent une danger pour l’environnement (surtout lorsqu’ils sont jetés par terre).

Notre raison d’espérer. Le média en ligne We Demain raconte l’histoire d’une entreprise française, Plaxtil, située dans la Vienne, et qui aurait trouvé une solution, en utilisant des UV intenses pour les décontaminer, pour les recycler. Elle a ainsi transformé 50'000 de ces masques chirurgicaux, préalablement collectés dans des bornes installées dans des lieux stratégiques, en ouvre-portes ou en visières de protection. La société affirme crouler sous les demandes et être en contact avec les pouvoirs publics pour élargir son offre.

link

We demain

newsletter_point-du-jour

Recevez chaque matin un résumé de l'actualité envoyé d'une ville différente du monde.

Lire aussi