| | Idées

Dans la course au vaccin, il faut savoir garder son souffle

Yvan Pandelé

La proverbiale course au vaccin s’accélère, et les nouvelles tombent drues. Il y a dix jours, le vaccin à ARN de Moderna –dont une partie sera produite en Suisse– a fait ses premières preuves sur 45 patients. Son concurrent direct, couvé par l’Allemand BioNTech et l’Américain Pfizer, est même en phase finale de développement. En début de semaine, deux vaccins très attendus ont fait les gros titres: celui du laboratoire chinois Cansino, et son homologue de chez Oxford et AstraZeneca. Le candidat russe serait aussi en bonne voie, à en croire les déclarations officielles.

J’en passe et des meilleures. Sur plus de 160 projets dénombrés par l’OMS, cinq vaccins ont déjà passé le stade des essais précoces chez l’homme. Ne leur reste qu’à faire leurs preuves dans des essais de phase 3, au contact de la maladie. Vu la pléthore de candidats en lice, on finira bien par tomber sur le vaccin parfait.

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Lire aussi