| | News

Comment organiser de bonnes élections en temps de coronavirus?

Donald Trump à la convention républicaine. Les démocrates ont accusé le président américain de vouloir réformer la poste nationale à la veille des élections pour entraver le vote par correspondance. Photo: Keystone

Aux États-Unis, les démocrates ont accusé Donald Trump de vouloir réformer la poste nationale à la veille des élections pour entraver le vote par correspondance, qui leur bénéficierait. De son côté, le président américain a reproché à ses rivaux de profiter de ce vote par correspondance pour «voler l’élection». Dans le monde, les discours mentionnant des élections manipulées résonnent jusque dans les plus grandes démocraties. Une occasion pour plusieurs chercheurs de la British Academy (l’académie nationale des sciences humaines et sociales) de publier une série de guidelines pour des élections saines en temps de coronavirus.

Pourquoi on vous en parle. En France, à Singapour, en Russie, en Pologne, au Malawi ou encore au Japon… Des dizaines d’élections se sont déjà déroulées en pleine épidémie de Covid-19. De la campagne électorale au dispositifs de votes, certaines font déjà office de référence, notamment les élections législatives sud-coréennes du 15 avril 2020. D’autres ont été remises en cause, soit parce qu’elles ont grandement exposé les votants et les encadrants à des risques sanitaires, soit parce qu’elles auraient été frauduleuses.

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Lire aussi