| | Analyse

Comment les Etats-Unis ont perdu le contrôle de l'épidémie

Le nombre de nouveaux cas de Covid-19 quotidiens diagnostiqués vient de passer la barre des 50'000 aux Etats-Unis. | Worldometer

«Clairement nous n’avons pas un contrôle total de la situation actuellement.» La petite phrase d’Anthony Fauci, le principal expert américain des maladies infectieuses devant la commission du Sénat mardi 30 juin a illustré ce que tout le monde sait: la pandémie est hors de contrôle aux Etats-Unis. Anthony Fauci a même évoqué la possibilité de 100’000 nouveaux cas par jour d’ici trois à six semaines. Un diable sur la muraille pour pousser les autorités à agir? La barre des des 50’000 nouveaux cas franchie le 1er juin rend en tous cas l’hypothèse de Fauci plausible. Et l’historique récent de la gestion de l’épidémie laisse craindre le pire.

Pourquoi c’est cataclysmique. Après un pic en avril autour des 30’000 cas confirmés quotidiens, le nombre de personnes infectés par Covid-19 est reparti à la hausse aux Etats-Unis pour dépasser les 40’000 depuis le 25 juin. Après avoir touché le Nord-Est, l’épidémie frappe particulièrement le Sud et progresse rapidement (plus de 1000 nouveaux cas quotidiens pour 100’000 habitants) dans 28 États. Les décès viennent de repasser au-dessus de la barre des 1000 par jour et les unités de soins intensifs commencent à être débordées au Texas et en Arizona. Plus de 45 millions d’Américains ont fait une demande de chômage et de plus en plus de Républicains se désolidarisent de Trump. Churchill disait que «les Américains finissent toujours par trouver la bonne solution après avoir épuisé toutes les mauvaises.» Laquelle?

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Lire aussi