| | News

Un laboratoire français réécrit l’histoire du vaccin contre la maladie de Lyme

Image d'illustration. | Pixabay / Catkin

Fin juillet, le laboratoire français Valneva a annoncé des résultats prometteurs pour son candidat vaccin contre la maladie de Lyme, après une dizaine d’années de recherche. Selon la société basée à Nantes, les résultats initiaux de la Phase 2 des essais cliniques montrent l’efficacité du produit et l’absence d’effets secondaires sévères. L’entreprise espère mettre le vaccin sur le marché d’ici 2025. Un projet courageux quand on sait que le premier vaccin contre la borréliose a été retiré du marché après avoir suscité un tollé dans l’opinion publique.

Pourquoi c’est une bonne nouvelle. Traitée de façon trop tardive ou inadéquate, la maladie de Lyme – maladie la plus fréquemment transmise par les tiques en Suisse – peut laisser des séquelles graves. Un risque conséquent, car les premiers symptômes ne sont pas toujours correctement interprétés. Un vaccin serait d’autant plus bienvenu que les risques de contracter la maladie ont augmenté dans certaines régions de l’hémisphère nord suite aux déplacements de populations de tiques, sensibles aux variations climatiques.

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Lire aussi