| | News

«Aux HUG, le pic des hospitalisations sera au moins aussi important qu’au printemps»

La conférence de presse du 21 octobre aux HUG. | Keystone / Martial Trezzini

Le point presse sanitaire du canton de Genève s’est tenu ce mercredi 21 octobre aux HUG, en présence notamment de son directeur Bertrand Levrat, d’Anne Emery-Torracinta, nouvelle présidente du Conseil d’Etat et d’Arnaud Perrier, directeur médical des HUG. Le choix du lieu envoie un signal fort: l’épidémie n’est désormais plus seulement aux portes des foyers, elle frappe de plein fouet les services hospitaliers. Dès demain, le programme opératoire électif des HUG sera suspendu et la collaboration avec les cliniques privées est réactivée. Le Conseil d’Etat annoncera de nouvelles mesures d’ici la fin de la semaine.

Pourquoi il faut réagir vite.  Il y a trois semaines, seule une trentaine de patients Covid-19 étaient hospitalisés, aujourd’hui le seuil des 200 patients est dépassé. «La courbe actuelle se superpose parfaitement à ce que nous avons vécu en mars», s’alarme le directeur des HUG Bertrand Levrat. Pour les représentants politiques et sanitaires le temps presse, chaque nouvelle mesure n’ayant un impact sur la courbe épidémique qu’avec deux à trois semaines de décalage.

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Lire aussi