| | News

Que restera-t-il de l’enseignement à distance imposé dans l’urgence?

Selon Pierre Dillenbourg, les cantons pourraient mettre à profit les efforts numériques réalisés au printemps en instaurant des cours d'appui à distance. | Keystone / Christian Beutler

La crise sanitaire a conduit à une utilisation massive d’outils numériques dans un cadre pédagogique. Mais que restera-t-il des changements opérés dans l’urgence une fois la crise terminée?  La transformation est-elle pérenne? Les réticences envers le digital sont-elles tombées? Le Pr Pierre Dillenbourg, fraîchement nommé vice-président associé de l’EPFL pour l’éducation, revient sur le phénomène de l’école à distance et les conclusions que l’on peut en tirer.

Pourquoi lui. Ce spécialiste des technologies d’éducation est le co-fondateur du centre LEARN de l’EPFL qui œuvre, entre autres, depuis 2018 à transmettre aux professeurs et enseignants vaudois les compétences numériques nécessaires pour enseigner à l’aide d’outils numériques.

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Lire aussi