| | News

Nette reprise en «V» du commerce extérieur suisse

Les Suisses ont bien vite oublié la crise en rachetant beaucoup de voitures. Keystone / Salvatore Di Nolfi

La Suisse fait décidément montre d’une résilience à toute épreuve durant la pandémie de Covid-19. Après la chute historique du commerce extérieur durant le second trimestre, les exportations et les importations ont repris avec beaucoup de vigueur durant l’été, affichant une évidente courbe en V. Sur ces trois mois, l’excédent de la balance commerciale atteint quelque 8,2 milliards de francs, signe que les produits helvétiques se vendent très bien à l’étranger. Et que l’économie «retrouve des couleurs», selon les termes employés par l’Administration fédérale des douanes (AFD) dans son communiqué du 20 octobre.

Pourquoi ce n’est pas anodin. En Suisse, la moitié de la création de richesse dépend du commerce extérieur. La reprise observée ne compense pas encore les pertes enregistrées lors du second semestre, mais se rapproche du niveau de 2019, année marquée par une forte croissance. C’est le cas des exportations vers ses principaux marchés, soit la Chine, qui affichent un montant record, l’Europe et l’Amérique du Nord. De la même manière, la consommation nationale est aussi repartie à la hausse, comme l’indique l’augmentation des importations, essentiellement en provenance du Vieux-continent et des États-Unis.

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Lire aussi