| | Enquête

Le riz suisse, une culture de niche qui bénéficie à la biodiversité

Plant de riz dans la rizière du Vully | Florent Hiard/Heidi.news

Mangera-t-on bientôt du riz suisse durable? Petit à petit, des rizières inondées voient le jour sur le plateau helvétique. L’Agroscope, en collaboration avec plusieurs agriculteurs, en a créé six. Mais ce qui est pour le moment un produit de niche risque fort de le rester, au vu des contraintes de ce type de culture.

Pourquoi on en parle. Le drainage massif connu depuis un siècle en Suisse avait pour objectif de rendre exploitables des terrains jugés de mauvaise qualité. Mais cette opération a fait disparaitre de nombreux milieux humides et la faune lui étant associée. Au-delà de l’intérêt agricole, c’est donc aussi l’occasion de recréer des zones humides propices à la biodiversité. Et cela d’autant plus que l’agriculture est régulièrement pointée du doigt pour son impact environnemental.

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Lire aussi