| | Interview

«Compenser ses émissions de CO2 à l'étranger ne peut être qu'une solution temporaire»

Image d'illustration | GAETAN BALLY/KEYSTONE

Le 20 octobre 2020, la Suisse a signé un accord inédit avec le Pérou. Ce dernier permet à la Confédération, à certaines conditions, de compenser une part de ses émissions de CO2 en finançant des projets environnementaux au Pérou. Cela passe par l’achat de crédits carbone, où l’on calcule les tonnes de dioxydes de carbone économisées par un projet environnemental, lequel peut être situé dans son propre pays, ou encore à l’étranger. Augustin Fragnière, docteur en sciences de l'environnement au Centre interdisciplinaire de la durabilité de l'Université de Lausanne, détaille les limites d’un tel système.

Heidi.newsDans quel cadre s'inscrit l'accord entre la Suisse et le Pérou?

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Lire aussi