| Radar

Sur les traces d’un meurtrier, avec Dostoïevski

Protagoniste de l’immense Crime et Châtiment, Rodion Romanovitch Raskolnikov n’a jamais existé. Mais les rues qu’il arpente à Saint-Pétersbourg sont bien réelles, et plusieurs lieux décrits dans le roman de 1866 sont demeurés presque à l’identique. The Economist propose une escapade dans la ville de Pierre le Grand, sur les traces du meurtrier le plus métaphysique de la littérature russe.

Quelle version lire? Et si, après cet article, il vous venait à l’idée de lire ou de relire le chef-d'œuvre de Dostoïevski, n’oubliez pas de jeter aux orties votre vieille traduction empreinte de beau style à la française, honni par l’auteur, et offrez-vous la version d’André Markowicz, râpeuse et puissante comme le vent d’hiver sur la Perspective Nevski.

link

The Economist / 1843 Magazine

newsletter_point-du-jour

Recevez chaque matin un résumé de l'actualité envoyé d'une ville différente du monde.

Lire aussi