| Radar

Hong Kong n’est plus un territoire autonome

KEYSTONE/EPA/JEROME FAVRE

Les députés chinois ont voté la loi sur la sécurité nationale. Pékin règne désormais sur la ville qui avait acquis une semi-autonomie en 1997. Face à cette déroute, plusieurs groupes pro-démocratie ont signalé leur dissolution.

Pourquoi ce n’est pas encore terminé. D’autres groupes pro-démocratie espèrent continuer le combat depuis Taïwan où 2’000 Hongkongais se sont déjà réfugiés. La nouvelle loi menace d’emprisonnement à vie les actes de sécession, de subversion, de terrorisme et de collusion avec des forces étrangères.

link

South China Morning Post

Sortir de la crise, la newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi