| | Radar

Le Brésil ne punit plus la déforestation illégale

Seulement 5 amendes pour déforestation illégale ont pu être établies au Brésil depuis octobre 2019./keystone/EPA/Marcelo Sayao

Les amendes punissant la déforestation illégale en Amazonie sont suspendues depuis octobre 2019, selon un rapport d’Human Rights Watch cité par le quotidien chilien The Santiago Times. Le journal ajoute que selon l’Institut de recherche spatiale du Brésil (INPE), la déforestation dans la région amazonienne aurait augmenté de 53 % entre octobre 2019 et avril 2020.

Pourquoi c’est désespérant. Alors que l’Amérique latine est entrée dans la phase dure de la pandémie, l’administration Bolsonaro poursuit son travail de sape de la protection de l’environnement. Passés sous le contrôle de l’armée, les agents de protection continuent de délivrer des amendes. Mais la nouvelle procédure permet d’attendre un verdict en appel avant de devoir payer. Tout le processus est désormais bloqué par la crise sanitaire, qui a abouti à suspendre les audiences. Et deux projets de loi destinés à amnistier les agriculteurs occupant illégalement des forêts et à ouvrir des territoires indigènes à l'exploitation sont dans les tuyaux.

link

A lire sur The Santiago Times

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Lire aussi