| | News

VIDÉO - La théorie des univers parallèles expliquée par Super Mario

Notre univers est né voici 13,8 milliards d’années. Il contient des centaines de milliards de galaxies, des milliards d’amas de galaxies, il est spectaculairement immense, voire infini. Mais est-il tout ce qui existe? Pas sûr! Des scientifiques font l’hypothèse très sérieuse que notre cosmos n’est peut-être qu’une bulle d’univers parmi des milliards d’autres dont nous n’avons pas idée. C’est la théorie des univers parallèles, les multivers, et le sujet de ce nouvel épisode de PopScience, l’émission de Heidi.news qui utilise le meilleur de la pop culture pour expliquer les bases des plus fascinants concepts de la science.

Pourquoi diable les scientifiques font-ils cette hypothèse digne d’un film de science fiction ou d’un jeu vidéo? D’abord parce que notre univers leur paraît un peu trop beau pour être vrai. Tous les paramètres essentiels de notre cosmos, comme par exemple la masse des particules élémentaires et la puissance des différentes forces fondamentales semblent avoir été finement ajustés (pour certains, au milliardième de milliardième près) pour permettre à la matière, donc à la vie d'exister.

Comment se fait-il que, sur des milliards de combinaisons possibles pour les valeurs de ces paramètres essentiels, nous vivions justement dans un univers parfaitement ajusté pour notre propre existence? Peut-être, se disent certains scientifiques, parce que ces milliards d'autres combinaisons, incompatibles avec l'émergence de la vie, existent elles aussi, mais dans d'autres univers. Nous aurions donc émergé dans celui où les valeurs étaient favorables à notre existence.

Et puis la théorie des multivers existe aussi tout simplement parce qu’elle découle d’autres théories physiques, plutôt bien acceptées par l’ensemble des scientifiques.

Par exemple, l'inflation, formulée dans les années 80.

Cette théorie stipule qu'immédiatement après le Big Bang, l'univers a doublé de taille 100 fois en 10-35 seconde. L'inflation, c'est un peu le Bang du Big Bang. Après cette phase, l'univers devient suffisamment chaud pour que la matière se forme à partir des particules élémentaire.

Or, selon l'une des versions de la théorie, l'inflation est éternelle. Elle ne prendrait fin que dans certaines zones, créant une poche d'univers à chaque fois qu'elle s'arrête. Notre univers ne serait donc qu'une poche parmi une infinité d'autres, toutes hermétiques les unes aux autres.

S’ils sont hermétiques, donc inaccessibles, comment prouver l’existence de ces univers? Certains chercheurs ont trouvé une voie: ils essaient déjà de prouver un scénario proche des multivers, celui des branes. Selon certaines théories, il existe des dimensions supplémentaires en plus des trois dimensions d'espace qui nous sont familières. Notre univers ne serait qu'une brane c'est à dire, une partie d'un ensemble plus vaste, contenant plus de dimensions.

Des équipes de chercheurs font l’hypothèse que des particules élémentaires appelées neutrinos peuvent passer d’une brane à l'autre, d'un univers à l’autre en quelque sorte. A l’aide de réacteurs nucléaires et de capteurs ultra sensibles, ils tentent de les intercepter au moment où ils reviennent dans notre monde, après être passé dans une autre. Pour l'heure, pas de signe d’univers parallèles. Mais la quête ne fait que commencer.

Pour aller plus loin :

Très bonne série de documentaires “la Magie du Cosmos” qui compte un  épisode sur les multivers :

Un podcast de la méthode scientifique sur la Pluralité des mondes et les multivers, avec notamment l’astrophysicien Aurélien Barau :

https://www.franceculture.fr/emissions/la-methode-scientifique/la-methode-scientifique-vendredi-17-novembre-2017

Une conférence de Christophe Galfard, ancien étudiant de Stephen Hawking, sur les univers parallèles :

newsletter_point-du-jour

Recevez chaque matin un résumé de l'actualité envoyé d'une ville différente du monde.

Lire aussi