| | Radar

Un anticancéreux passager clandestin des globules rouges

Représentation de globules rouges. Pixabay

Sur des rongeurs de laboratoire, le traitement est concluant: à Boston, des scientifiques de Harvard exploitent les globules rouges pour transporter discrètement une molécule vers des métastases pulmonaires.

Comment ça marche? Une fois arrivé à bon port, le composé signale les tumeurs au système immunitaire, selon une étude publiée dans Nature Biomedical Engineering et citée dans la Harvard Gazette. En médecine anticancéreuse, l’un des plus grands défis consiste à transférer les molécules vers leur cible.

link

Harvard Gazette

newsletter_point-du-jour

Recevez chaque matin un résumé de l'actualité envoyé d'une ville différente du monde.

Lire aussi