| | Radar

Pfizer pourrait demander une autorisation pour son vaccin Covid-19 fin novembre

LE CEO de Pfizer, Albert Bourla est le premier développeur de vaccin Covid a annoncé un calendrier précis./Keystone/ Pablo Martinez Monsivais

Le CEO de Pfizer déclare dans une lettre ouverte le 16 octobre que l’entreprise pourrait demander dès fin novembre une autorisation d’urgence à l’agence américaine du médicament (FDA) pour soon vaccin Covid-19. C’est la première fois qu’un des développeurs occidentaux de vaccins Covid révèle un calendrier aussi précis, selon le Wall Street Journal. Le laboratoire Pfizer a plusieurs fois indiqué qu’il pourrait obtenir dès octobre les données sur l’efficacité de son vaccin à ARN messager, développé en partenariat avec l’entreprise allemande BioNTech. Le jalon de fin novembre correspond probablement à la prise en compte du délai de suivi instauré il y a peu par la FDA, afin de limiter les risques d’effet indésirable grave.

Pourquoi c’est important. La course au premier vaccin Covid-19 recouvre des enjeux politiques évidents dans le cadre de la campagne présidentielle américaine. Donald Trump a plusieurs fois promis ce vaccin avant l’élection du 3 novembre. Le dépôt d’une demande d’autorisation fin novembre éloigne cette perspective, même s’il faut s’attendre à une belle bataille de communication si des données d’efficacité sont révélées avant l’élection. En tout état de cause, cette information confirme que Pfizer fait la course en tête. En Chine et en Russie, d’autres développeurs de vaccins ont déjà reçu des autorisations de leurs agences de santé respectives, pour des utilisations limitées.

link

A lire dans le Wall Street Journal (EN)

Sortir de la crise, la newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi