| | question

Où voyager sereinement en Europe cet été?

Cet été, le coronavirus part en vacances avec nous. Sur la plage, à la montagne, au camping, à l'heure de l'apéro... Il va tenter de s'incruster dans nos valises et nos muqueuses. Heidi.news démêle le vrai du faux des questions que l'on se pose sur les vacances et le coronavirus en 25 questions.

Depuis le 15 juin, les frontières suisses sont ouvertes sur le reste de l’Europe, avec plus ou moins de restrictions. Mais la situation sanitaire inhabituelle jouant les prolongations, que risque-t-on en quittant le pays cet été pour profiter du soleil méditerranéen? Après avoir donné certains éléments de réponses sur le plan sanitaire, Heidi.news donne la parole aux agences de voyages.

L’avis de la faîtière des voyagistes. La Fédération Suisse du Voyage (FSV) représente environ 80% du chiffre d'affaires global dans le secteur du voyage suisse. Son vice-président, Stéphane Jayet, invite d’emblée à faire un choix «librement, en connaissance de cause.»

Stéphane Jayet:

«Nous recommandons simplement à nos agences de transmettre une parfaite objectivité des prestations, dans le respect des conditions sanitaires et structurelles des destinations prévues.  Les précautions à prendre reposent ensuite sur la responsabilité individuelle, le civisme et le respect des directives du pays de domicile et celles du pays de destination.»

Pour se faire, vous pouvez consulter les recommandations du DFAE par exemple ou vous renseigner auprès de votre assurance maladie. Nous vous conseillons également cette carte interactive qui permet de connaître l’ensemble des restrictions d’entrée.

Des destinations plus sûres que d’autres?

E il sole italiano? Certaines destinations sont plus prisées que d’autres. C’est notamment le cas de l’Italie voisine. Son passé sanitaire récent pourrait, cette année, changer la tendance.

Stéphane Jayet:

«Certaines régions en Italie sont plus touchées que d’autres. La situation évolue de jour en jour et l’amalgame n’est jamais bon, également lors du choix de sa destination de vacances. La Lombardie est la plus touchée, 30 fois plus que la Sicile et 90 fois plus que la Sardaigne, ces 2 îles ayant relativement peu de cas d’infection (au 23 juin 2020). L’île d’Elbe, quant à elle, est par exemple particulièrement préservée.»

À titre indicatif, le bilan italien au 1e juillet faisait état de 21 morts et 187 nouveaux cas dans les dernières 24 heures.

D’autres destinations très prisées et moins exposées ont pris des mesures très spécifiques, comme la Grèce, qui met en place un questionnaire pour chaque voyageur et réalise des tests aléatoires dans les avions, ou encore Chypre, qui a promis de prendre en charge l’ensemble des frais de soin des touristes en cas de Covid-19.

En bref, le secteur du tourisme s’est globalement adapté pour que vos vacances en Europe se déroulent sans risque, à condition que vous respectiez les protocoles sanitaires mis en place dans le pays de destination, en toute connaissance de cause.

Sortir de la crise, la newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi