| | news

Les autorités enjoignent aux baigneurs d'éviter le lac de Neuchâtel à cause d'une bactérie nocive

Entre Colombier et l'embouchure de l’Areuse, la baignade est interdite. | Keystone / Peter Klaunzer

Depuis mercredi 29 juillet, au moins six chiens sont décédés après s’être rafraîchis dans le lac de Neuchâtel, dans un zone comprise entre Colombier et l'embouchure de l’Areuse. Les autorités neuchâteloises ont annoncé devant la presse ce vendredi 31 juillet que ces décès sont dus à une cyanobactérie. Selon le chimiste cantonal neuchâtelois, les orages annoncés dès ce week-end pourraient contribuer à éliminer le risque de contamination en brassant l'eau.

Pourquoi on en parle. La baignade dans le lac de Neuchâtel est interdite dans la zone où les chiens ont été contaminés jusqu’à nouvel avis. Par mesure de précaution, les autorités vaudoises, fribourgeoises et neuchâteloises déconseillent les baignades sur les rives du lac. Des prélèvements sont actuellement menés afin d’évaluer la situation.

Les cyanobatéries dans le viseur. Les cyanobactéries, également appelées algues bleues, sont des bactéries photosynthétiques se développant en colonie, de préférence dans les eaux stagnantes. Elles se présentent sous forme d’amas gélatineux ou de filaments flottants. La température, particulièrement élevée ces jours, favorise leur développement.

Son ingestion peut provoquer une intoxication liée au relâchement de cyanotoxines. Parfois mortelles pour les animaux, les groupes à risque chez les humains sont les enfants en bas âge et les baigneurs.

Le porte-parole de la police neuchâteloise Georges-André Lozouet expliquait dans La Matinale de la RTS, ce vendredi 31 juillet:

«Les symptômes sont des vomissements dans un premier temps. Un nageur va très rapidement sentir des problèmes arriver. Dans ce cas, il faut faire appel à son médecin, se rendre aux urgences ou, dans le pire des cas, appeler une ambulance, car la bactérie peut être mortelle pour l’humain.»

La zone de baignade interdite. Les autorités neuchâteloises ont indiqué la zone où la baignade est interdite sur Twitter:

Les plages vaudoises à éviter. Dans un communiqué, le chimiste cantonal vaudois enjoint les baigneurs à éviter les plages suivantes:

  • Commune de Cudrefin : Plage de Cudrefin

  • Commune de Chevroux : Plage de Chevroux

  • Commune d’Yvonand : Plages Goncerut, Les Pins, Le Port

  • Commune de Cheseaux-Noréaz : Camping VD 8

  • Commune d’Yverdon-les-Bains : Plages Clendy, Mujon

  • Commune de Grandson : Plages Les Tuileries, Les Pécos, Plage du Pompage, Bellerive, Corcelettes-Les Pins

  • Commune d’Onnens : Plage d’Onnens

  • Commune de Corcelles-près-Concise : Plage de Corcelles-près-Concise

  • Commune de Concise : Plages Le Môle, Port des filles

Sortir de la crise, la newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi