| | News

Echinacée et Covid-19: enquête contre les publicités mensongères

Fleur d'échinacée pourpre (Echinacea purpurea). C'est la tige broyée qui est employée comme préparation médicinale. | Pixabay / Couleur

L’extrait d’échinacée pourpre, utilisé en prévention des rhumes, pourrait-il s’avérer efficace contre Covid-19? Rien ne le prouve, mais une étude du laboratoire fédéral de Spiez, largement reprise dans la presse suisse, suggère un possible effet antiviral de cette préparation herbacée, vendue sous le nom Echinaforce par le laboratoire thurgovien Vogel. Devant l’emballement qui s’en est suivi, l’autorité suisse du médicament Swissmedic a décidé de diligenter une enquête, rapporte l’ATS reprise dans Le Temps.

Pourquoi c’est logique. La pandémie et ses rigueurs semblent avoir donné une impulsion nouvelle à la recherche de remède miracle, comme l’a montré la controverse sur l’hydroxychloroquine. Or, il y a loin entre l’efficacité virale mesurée sur des cellules en culture – comme c’est le cas pour l’Echinaforce –  et l’efficacité chez l’être humain. Aussi prometteurs soient-ils en laboratoire, l’immense majorité des antiviraux candidats échouent à faire leurs preuves en clinique. D’où la réticence des agences sanitaire et du monde médical à voir un résultat aussi fragile susciter un espoir exagéré.

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Lire aussi