| news

Aux Philippines, Covid-19 provoque une flambée d'autoritarisme

Des personnes arrêtées pour "violation de quarantaine" attendent d'être libérées à Manille | KEYSTONE/ Aaron Favila

Mardi 14 juillet, Manille a annoncé que les policiers feraient du porte à porte dans les foyers pour déceler un maximum de personnes contaminées. Le cas échéant, elles seront alors escortées dans des locaux d’isolement gouvernementaux. Le ministre de l’Intérieur Eduardo Año a également appelé les citoyens à rapporter les cas qu’ils repéraient dans leur voisinage, et qu’un manque de coopération pourrait aboutir sur des peines d’emprisonnement.

Pourquoi maintenant? Après six semaines de déconfinement, le pays a constaté une accélération de l’épidémie. À la suite d’un réajustement statistique, le pays est passé d’une moyenne de 10 morts par jour à 267 morts le lundi 13 juillet. Plusieurs villes ont été remises en quarantaine, dont les 250’000 habitants de Navotas, dans la banlieue de Manille.

Cet article est réservé aux abonnés.

Accédez à tous nos contenus, soutenez une rédaction indépendante.

S'abonner

Recevez chaque jour des actualités thématiques en vous inscrivant à nos newsletters gratuites.

Sortir de la crise, la newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi