| | News

Une start-up neuchâteloise facilite la miniaturisation des implants neuronaux

La technologie de dépôts de couches minces de Coat-X permet de diminuer l'emballage des circuits des électroniques./Coat-X

Basée à la Chaux-de-Fonds, la start-up Coat-X collabore avec le Wyss Center for Bio and Neuroengineering à Genève afin d’appliquer aux nouvelles générations d’implants neuronaux actifs ses revêtements biocompatibles, ultra-minces et étanches. Cette technologie va rendre ces implants plus petits et plus denses en électrodes et en intelligence embarquée afin de capturer et de traiter des signaux complexes tels que ceux de l’intention d’un mouvement chez une personne amputée ou ceux précurseurs d’une crise d’épilepsie.

Pourquoi c’est innovant. Les implants actifs, tels que les stimulateurs cardiaques, les implants cochléaires et les implants neurologiques, reposent sur des circuits électroniques sensibles qu’il faut protéger de l'environnement chaud, humide et salin du corps humain. Pour être étanches, les boîtiers classiques sont en titane, acier ou céramique avec le défaut de l’épaisseur.

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Lire aussi