| | News

De Venise à Genève, la réalité virtuelle dessine un futur pour les spectacles vivants

La Comédie virtuelle de Gilles Jobin est présentée dans le cadre de la compétition Venice VR Expanded de la 77ème Mostra./La Comédie Virtuelle/Gilles Jobin

Depuis 2016, la Mostra de Venise présente des œuvres conçues pour la réalité virtuelle dans le cadre de Venice VR Expanded. Cette année, cette compétition qui présente 44 œuvres, est entièrement en ligne à cause de la pandémie. Pour faciliter l’accès à une audience qui n’est souvent pas équipée de casque VR, elle a ouvert 16 lieux dans le monde qui permettent au public d’accéder à ces œuvres. En Suisse, cet accès est possible depuis la Comédie de Genève. Et, en collaboration avec le chorégraphe Gilles Jobin, l’institution présente aussi un spectacle vivant qui, avec trois autres, esquissent un futur alternatif aux arts de la scène.

Pourquoi c’est excitant. Avec les théâtres fermés et les concerts annulés, la pandémie impacte démesurément le domaine des arts vivants. Entre l’avatar du rappeur Travis Scott qui a attiré 12 millions de spectateurs pour un concert sur la plateforme de jeu Fortnite ou le concert du 1er mai devenu virtuel en Finlande qui a rassemblé 12% de la population du pays dont 150’000 sous forme d’avatars, la réalité virtuelle ouvre de nouvelles pistes créatives pour les arts de la scène.

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Lire aussi