| | Analyse

«Donald Trump joue l’originalité en n’ayant pas de programme chiffré précisément»

29 chaines de la grande distribution ont fait faillite et plus de 10000 magasins ont fermé depuis mars. /Keystone/Lynne Sladky

Entre les controverses relatives à la nomination à la Cour Suprême de la juge conservatrice Amy Coney Barrett et la pandémie, qui a fait plus de 200 000 morts aux États-Unis, la campagne présidentielle relègue au second plan l’examen du bilan économique de Trump. Il y a quelques mois encore, le président sortant entendait pourtant en faire son principal argument pour assurer sa réélection. Quel est ce bilan? Et quel serait l’impact sur l’économie américaine des promesses du candidat démocrate Joe Biden? Le pôle de recherche économique de la banque Edmond de Rothschild s’est penché de manière approfondie sur ces questions.

Pourquoi c’est important. Dans un pays où le chômage a doublé en six mois et où «la grande affaire ce sont les affaires», selon le mot de l’ancien président Coolidge, l’état de l’économie pèsera quand même, au moment où les électeurs feront leur choix. En faisant fi de la pandémie, le bilan dont Donald Trump est loin d’être catastrophique. Et il entend poursuivre ses réformes. Pour sa part, Joe Biden promet un programme de relance de 7’000 milliards de dollars dans les quatre ans à venir s’il l’emporte.

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Lire aussi